C o m i t é   d e   J u m e l a g e
Reims - Arlington
Rechercher      Site Web








P R E S E N T A T I O N
Villes jumelles

Des relations débutées en 2000 est née la charte de jumelage signée le 28 août 2004 par le Maire de l'époque, Jean-louis SCHNEITER, et la présidente du comté d’Arlington à la même époque, Madame Barbara FAVOLA.



Reims Arlington, une Histoire.
29 Août 2004 : Une délégation officielle de la ville d’Arlington était reçue à Reims à l’occasion du 60ème anniversaire de la Libération de la ville.

Derrière le faste des défilés, les deux villes, aussi distantes sur la mappemonde que proches dans leurs désirs de coopération, scellaient leur histoire commune – la guerre et l’hommage rendu à ceux qu’elle avait sacrifiés – et leur volonté de partager désormais l’avenir.

1er juillet 2005 : Confirmation du protocole de jumelage signé un an plus tôt.
Jean-Louis SCHNEITER, maire de Reims à l’époque, avec Jay FISETTE, Président d’alors du comté d’Arlington, lors d’une cérémonie officielle, signait la charte du jumelage dans le cadre magnifique du cimetière national d’Arlington.

Au nom de la ville de Reims, une gerbe fut déposée devant la tombe du soldat inconnu américain. Moment d’émotion intense devant cet imposant mausolée de marbre, devant lequel se relaie toutes les heures une garde militaire.

Plus loin, à même le sol, une flamme brûle marquant l’endroit où le Président John Fitzgerald KENNEDY repose près de sa femme Jackie et de deux jeunes enfants morts en bas age.

A proximité, une simple croix dans l’herbe et une plaque, indique l’endroit où repose son frère Robert. Du haut d’Arlington house, demeure historique du Général LEE , gardant un œil sur Washington DC qui brille à l’horizon, la volonté, très forte, d’un pacte de coopération entre les deux villes fut scellé avec à la clé de nombreux projets.

Principaux projets
Au delà d’échanges culturels, scolaires ou sportifs, le comité de jumelage de Reims et celui d’Arlington affichent une véritable volonté de créer un pont économique entre les deux villes.

Echanges artistiques et culturels – scolaires et sportifs avec les Lycée Chagall – Lycée Jean XXIII – Lycée Schumann

Edition de livres : « Reims et les Américains » - « Regards Croisés»
S’inscrire ou nous contacter

R E I M S

LE BLASON
• D'argent aux deux rinceaux de laurier de sinople passés en double sautoir, au chef d'azur semé de fleurs de lys d'or.
• Devise : « Dieu en soit garde »
Au centre, sur le blason figure la légion d’honneur remise à la ville en 1919.



Nommée la « citée des sacres » ou « citée des Rois » en raison de l’importance de la ville dans l’histoire de France, Reims se situe dans le département de la Marne et en Région Champagne-Ardenne, avec 188 078 habitants, sur 46,90 km2.
C’est la douzième ville de France par sa population (29 me en comptant l'agglomération : 218 375 habitants). Elle est la ville la plus peuplée du département et de la région, bien que n'étant pas le chef-lieu du département ni de la région (cette place revient à Châlons-en-Champagne).
Rheims, l’orthographe ancienne reste utilisée en anglais.

Monuments historiques classés sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1991.
Cathédrale Notre-Dame, édifiée au XIII me siècle et lieu du sacre de la plupart des rois de France.
Palais du Tau, ancien palais de l'archevêque de Reims, reconstruit sous Louis XIV, et après l'incendie du 19 septembre 1914.
Basilique Saint-Remi, construite à partir de 1007.
• Adjacent à la basilique, l'ancienne abbaye royale Saint-Remi où était conservée la Sainte Ampoule du sacre des rois de France.16

Gastronomie
On ne parle plus du vin de Champagne connu dans le monde entier mais reste à découvrir les biscuits roses de Reims. La ville possède d'ailleurs une longue tradition de pâtisserie avec les biscuits Charles VII, connu sous le nom de REM. Pain d’épices et la nonnette, ainsi que le jambon de Reims, le vinaigre et la moutarde de Reims sont également connus et appréciés.
Le plat traditionnel est encore la potée champenoise à base de chou, petit salé, lard maigre et jambonneau servie sur tranches de pain mouillées au bouillon de légumes.


A R L I N G T O N


Située dans l’état de Virginie, le chef lieu d’Arlington a été fondé le 9 juillet 1846.
Arlington est un comté situé sur la rive du Potomac opposée à Washington, D.C., Capitale des États-Unis d’Amérique. Il était à l'origine une partie de la capitale fédérale, mais il fut rétrocédé en 1847 par le Congrès à l'État de Virginie. Arlington compte, 209.300 habitants, pour une superficie de 67,6 km2.

D’une grande diversité ethnique, culturelle et raciale, la ville D’Arlington offre un grand espace d’activités culturelles et universitaires. Sa population est considérée comme étant l’une des mieux instruite des Etats-Unis.

On connaît d’Arlington principalement le cimetière militaire national, où sont enterrés les morts de toutes les guerres auxquelles ont participé les États-Unis, depuis la guerre d'indépendance et jusqu'à la guerre en Irak. C'est dans ce cimetière que sont inhumés John F. Kennedy et ses frères Robert et Ted etsa femme Jackie Bouvier Kennedy.

La proximité de Washington offre au visiteur un choix exceptionnel de monuments et sites historiques.


B U R E A U   D U   C O M I T E   D E   R E I M S

 Président :  Stéphane Damien
 Vice-présidentes :  Gisèle Dayan, Sylvie Thienot
 Secrétaire :  Martine Lorson
 Secrétaire adjoint :  Cheikh Sakho
 Chargée aux affaires scolaires :  Christine Berthou
 Trésorier :  Laurent Callon











 
| Webmaster | Site réalisé par | Liens divers |© Comité de jumelage Reims - Arlington